imc-large

L’IMC ou Indice de Masse Corporelle

Chez l’Adulte de 18 à 65 ans

A l’heure actuelle, l’IMC est l’indicateur le plus utile des risques pour la santé associés à un poids excessif et à un poids insuffisant.

L’indice de masse corporelle (IMC) est une valeur qui permet d’estimer la corpulence d’une personne. Ce calcul prend en compte à la fois la taille, et à la fois le poids. Le calcul de L’IMC a été inventé de manière à diagnostiquer de manière objective les risques pour la santé du surpoids. L’objectif est d’apprécier la corpulence en dehors de tout jugement personnel.

L’IMC a pour objectif de diagnostiquer les risques pour la santé face à certaines maladies qui sont celles de l’obésité (maladies cardio-vasculaires par exemple). L’IMC ne donne en aucun cas un poids idéal !

Il n’existe pas de différences dans la manière de calculer l’IMC d’un homme et celui d’une femme; cependant il est toutefois intéressant de noter certaines particularités et statistiques selon le sexe des individus.

On retrouve également cet indice de masse corporelle sous la dénomination, en anglais, BMI (pour Body Mass Index).

Comment est-il calculé ?

L’indice de masse corporelle (IMC) est donc utilisé pour estimer la répartition du poids en fonction de la taille. Son calcul est simple : il correspond au poids exprimé en kilogrammes divisé par le carré de la taille exprimée elle en mètre .

formule-imc

Le chiffre obtenu permet d’estimer la corpulence et éventuellement le surpoids ou l’obésité chez l’adulte.

Origines de l’IMC

L’IMC permet de déterminer de manière objective la corpulence d’une personne.

C’est au mathématicien et statisticien Adolphe Quetelet (1796-1874) que l’on doit cet indice. Toutefois, le terme « Indice de Masse Corporelle » n’apparaît qu’en 1972, soit bien après la création de ce qui se dénommait à l’origine « Indice de Quetelet ».

Depuis 1997, l’OMS utilise cet indice afin d’établir une classification standard de référence en matière de surcharge pondérale, qui puisse être utilisée de manière internationale.

Classification de l’OMS

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) fournit une classification en fonction de la valeur obtenue de l’IMC. Cette interprétation peut se faire de manière visuelle assez simplement via un graphique à deux dimensions. En effet l’IMC ne prenant en compte que le poids et la taille, il est possible d’établir un graphique avec en abscisse (l’axe du bas) la taille, et en ordonnée (l’axe sur la gauche) le poids :

classification-oms

Cette représentation graphique permet de constater que l’IMC est un indicateur linéaire : la situation de proportionnalité est constante. Ce n’est pas le cas pour le calcul de l’IMC des enfants. Une autre représentation de la classification de l’OMS consiste à établir un simple tableau avec les correspondances entre les tranches de valeur de l’IMC et leur interprétation. C’est le tableau présenté ci-dessous :

Classification selon l’OMS Valeur de l’IMC (en kg/m2)
Insuffisance pondérale < 18.5
Insuffisance pondérale sévère < 16.5
Insuffisance pondérale modérée 16.00 – 16.99
Insuffisance pondérale légère 17.00 – 18.49
Corpulence normale 18.50 – 24.99
Surpoids ≥ 25.00
Pré-obésité 25.00 – 29.99
Obésité ≥ 30.00
Obésité de classe I 30.00 – 34.99
Obésité de classe II 35.00 – 39.99
Obésité de classe III ≥ 40.00

Cette classification est officielle et fournie par l’Organisation Mondiale de la Santé.

Avantages et inconvénients de l’IMC

Les avantages de l’IMC sont les suivants :

  • Facilité de calcul qui ne nécessite que le poids et la taille, à travers une formule simple (voir paragraphe ci-dessus).
  • Indicateur généralisé de manière « internationale », permettant donc de faire des statistiques à l’échelle mondiale.
  • Le fait de calculer de manière régulière son IMC présente donc un intérêt : repérer ses propres évolutions de poids et les interpréter en accord avec les informations fournies par l’OMS.

Mais cette facilité de calcul ainsi que cette généralisation internationale font apparaître les inconvénients suivants :

  • La silhouette n’est pas prise en compte.
  • L’histoire du poids n’est pas prise en compte.
  • Des éléments déterminants comme le sexe, l’âge ou encore l’origine ethnique ne sont pas pris en compte.

Ces inconvénients peuvent donc introduire des biais dans le résultat de l’IMC.

Calcul et interprétation de l’Indice de Masse Corporelle

Votre poids : kg
Votre taille : cm
Votre résultat :
Votre poids apparaît trop faible par rapport à votre taille. Ce faible indice de masse corporel (IMC) est peut-être la conséquence d’une pathologie, mais elle-même peut exposer à un certain nombre de risques pour votre santé (carences, anémie, ostéoporose…). Parlez-en avec votre médecin traitant. Il pourra rechercher la cause de cette maigreur et vous conseiller.
Votre poids est adapté à votre taille. Gardez vos habitudes alimentaires pour conserver un indice de masse corporel (IMC) idéal et un poids qui vous assure un état de santé optimal. Une alimentation équilibrée, sans excès de matières grasses, associée à une activité physique régulière vous aideront à maintenir votre poids idéal.
Votre poids commence à devenir élevé par rapport à votre taille. A long terme, un indice de masse corporel (IMC) élevé a des conséquences sur la santé. L’excès de poids entraîne un risque accru de maladies métaboliques (diabète), cardiaques, respiratoires, articulaires et de cancer.
Si vous souhaitez commencer un régime pour perdre du poids, parlez-en au préalable avec votre médecin traitant.
Votre poids est trop élevé par rapport à votre taille. Du point de vue médical, l’obésité est un excès de masse grasse ayant des conséquences sur la santé. L’excès de poids entraîne un risque accru de maladies métaboliques (diabète), cardiaques, respiratoires, articulaires et de cancer.
Si vous souhaitez commencer un régime pour perdre du poids, parlez-en au préalable avec votre médecin traitant.
A noter que la sévérité de l’obésité dépend de l’indice de masse corporelle (IMC) :
30 < IMC < 34,9 : obésité modérée
35 < IMC < 39,9 : obésité sévère
IMC > 40 : obésité massive

  • IMC < 18,5 kg/m² : insuffisance pondérale, l’individu est considéré comme trop maigre.
  • 18,5 < IMC < 24,9 : poids normal
  • 25 < IMC < 29,9 : surpoids (Pour un IMC égal ou supérieur à 25kg/m² et inférieur à 35kg/m², l’examen clinique devra être complété par la mesure du tour de taille.)
  • IMC > 30 : obésité (Pour un IMC égal ou supérieur à 25kg/m² et inférieur à 35kg/m², l’examen clinique devra être complété par la mesure du tour de taille.)

Un IMC élevé accroît les risques de survenue de certaines maladies, notamment cardio-vasculaires, pulmonaires ou des articulations. Néanmoins, sachez que l’IMC n’est qu’un simple indice qui doit être une alerte pour vous inciter à prendre rendez-vous chez un médecin généraliste. Ce dernier saura vous exposer les risques éventuels encourus. En effet, l’Indice de Masse Corporelle (IMC) est un indicateur qu’il faut utiliser avec prudence. Son interprétation peut être différente dans certaines situations (grossesse, sportifs de haut niveau, enfants, graves maladies, personnes âgées). De plus, il ne tient pas compte de la masse musculaire, de l’ossature et de la répartition des graisses.

Chez l’Enfant et l’Adolescent de 0 à 18 ans

Effectuer le calcul de l’IMC

Votre poids : kg
Votre taille : cm
Votre résultat :

Ce test est valable pour l’enfant ou bien l’adolescent, âgé de 0 à 18 ans. Effectivement, l’interprétation « classique » du calcul de l’IMC n’étant réservé qu’à l’adulte, il est donc nécessaire d’adopter une interprétation différente pour les enfants et les adolescents qui est présentée sur cette page.

Interprétation de l’IMC

L’interprétation se fait selon les tableaux présents dans le carnet de santé (vous trouverez les tableaux « vierges » qui proviennent de l’INPES ci-dessous, si vous souhaitez les imprimer). Selon le sexe (garçon ou fille), le bon tableau doit être sélectionné.

Si votre enfant se situe au dessus de la partie fortement coloré (bleu ou rose selon le sexe de votre enfant), alors il est considéré comme en surpoids, selon deux différents degré (degré 1 et degré 2). Si votre enfant se situe sous la partie fortement coloré alors il est en insuffisance pondérale. L’obésité n’est atteinte que lorsque l’enfant est en surpoids de degré 2.

Il est intéressant de noter que cette différenciation entre garçon et fille n’est plus présente dans le cadre du calcul de l’IMC chez l’adulte.

Cette interprétation, contrairement à celle de l’adulte, n’est pas linéaire chez l’enfant.

Une fois que vous aurez renseigné la taille (en centimètres) ainsi que le poids (en kilogrammes), l’âge et le sexe de votre enfant, alors vous obtiendrez une valeur que vous devrez reporter dans l’un des tableaux ci-dessous, en fonction du sexe de votre enfant (prenez le tableau rose si c’est une fille, et le tableau bleu si c’est un garçon) et en fonction de son âge. L’axe des abscisse (l’axe du bas) correspond à l’âge de votre enfant, et l’axe des ordonnées (l’axe sur la gauche) correspond à la valeur de l’IMC que vous obtiendrez après notre calcul.

Tableau de la courbe d’un garçon :

imc-enfant-garcon

Tableau de la courbe d’une fille :

imc-enfant-fille

Publicité - Les espaces publicitaires permettent de financer le site
Publicité - Les espaces publicitaires permettent de financer le site
ABCD Santé vous a préparé des cookies ! Ils ne se mangent pas mais améliorent votre navigation ! En poursuivant votre visite, vous acceptez leur utilisation.