phytotherapie-large

La phytothérapie

La phytothérapie, c’est l’emploi de plantes ou de médicaments à base de plantes (poudres, extraits, tisanes…) pour soigner les différents maux dont nous pouvons être victimes.

De quoi s’agit-il ?

A travers les siècles, les hommes ont su développer la connaissance des plantes et de leurs propriétés thérapeutiques. Les médecines traditionnelles de tous les continents sont riches d’une expérience accumulée depuis les temps les plus anciens. Aujourd’hui les preuves de l’efficacité de la phytothérapie et de ses bienfaits incontestables pour notre santé lui ont permis d’entrer dans nos vies de tous les jours.

Pour que vous puissiez mieux connaître ses principes et surtout faire appel aux propriétés préventives et curatives des plantes médicinales, retrouvez nos abcdconseils dans chacun des articles de la rubrique pathologie. Vous trouverez dans cet article un récapitulatif qui utilise un code couleur simple vous permettant de repérer rapidement le problème qui vous intéresse et certaines plantes adaptées pour le soigner. Vous y retrouverez également un répertoire des principales plantes utilisées en phytothérapie, décrivant leur propriétés et leurs indications traditionnelles ainsi que la meilleure façon de les associer entre elles.

Vous pourrez désormais choisir votre traitement pour vivre mieux “naturellement”.

La phytothérapie, une médecine vieille comme le monde

phyto

Les fruits, les racines, les plantes et autres substances naturelles ont toujours été connus pour leurs propriétés nutritives, mais aussi pour leurs vertus curatives.

Les premiers textes écrits sur la médecine par les plantes sont gravés sur des tablettes d’argile en caractères cunéiformes et datent de la civilisation sumérienne , 3 000 ans avant J-C.

Durant des milliers d’années, la phytothérapie a constitué la principale source de remèdes contre de nombreuses maladies. Elle est encore abondamment utilisée avec succès dans le monde par des millions d’êtres humains pour qui la médecine occidentale reste en grande partie inaccessible.

Dans les pays développés, avec l’avènement de la chimie moderne vers la fin du XIXème siècle et de la découverte de nouveaux médicaments considérés comme miraculeux (sulfamides puis antibiotiques), la phytothérapie a pris l’allure douteuse d’une pratique de bonne femme, aux vertus incertaines.

Mais cette mise à l’écart n’a duré qu’un temps : les effets secondaires néfastes de la plupart des médicaments de synthèse se sont vite révélés et on a recommencé à s’intéresser aux plantes. Depuis les années 70, l’usage des plantes à des fins médicales rencontre un succès incontestable.

Plus qu’un effet de mode, il traduit une volonté profonde de retour vers la nature et s’appuie sur des bases solides et scientifiquement contrôlées.

De nos jours, les progrès dans l’identification des principes actifs, la découverte de nouvelles propriétés pharmacologiques, et en l’absence générale d’effets secondaires des médicaments à base de plantes ont contribué à faire de la phytothérapie une médecine à part entière.

Le succès de la phytothérapie s’explique aussi par la qualité des produits et le niveau de maîtrise technique et scientifique atteint dans ce domaine. L’agronomie, la chimie et la pharmacologie ont en effet permis, en progressant, de mettre au point des formes thérapeutiques et galéniques plus sûres, plus adaptées et toujours plus efficaces.

Une science reconnue

Dans les années 1980, le ministère de la santé a reconnu officiellement la phytothérapie comme une médecine à part entière en attribuant le statut de médicaments à certaines plantes.

Cette décision a été prise non seulement sur la base de leur réputation traditionnelle mais aussi suite à de nombreuses études cliniques qui ont fourni la preuve incontestable de leur efficacité.

On oppose souvent et malencontreusement les médicaments “classiques”, c’est-à-dire chimiques à la phytothérapie. Il y a pourtant une place pour ces deux médecines dans l’arsenal thérapeutique car elles sont complémentaires.

Plus d’une centaine de grands médicaments viennent des plantes !

mc3a9dicaments_plantes

La morphine et la codéine, deux antalgiques majeurs, sont extraits de l’opium, suc du Pavot blanc.

L’aspirine, après transformation, provient du Saule blanc.

La  quinine, antimalarique universel, provient du Quinquina.

Le taxotère et la vincristine, médicaments anticancéreux, proviennent de l’If et de la Pervenche de Madagascar.

La Digitale quant à elle fournit la digitaline, cardiotonique indispensable.

La Belladone, l’atropine

La médecine moderne est indispensable, mais elle intervient souvent dans l’urgence et pour un traitement de courte durée.

La médecine par les plantes se pratique préférentiellement sur des périodes prolongées. Par son action en douceur et en  profondeur, la phytothérapie contribue au bon équilibre de notre corps en stimulant notre organisme, sans l’intoxiquer, sans effets secondaires et permet une véritable prévention pour de nombreuses maladies.

La lutte dès les premiers symptômes contre les maux quotidiens (stress, surpoids, insomnie, rhumatismes, mauvaise circulation sanguine, …) est le meilleur moyen d’empêcher le développement d’affections plus graves (dépression, maladies infectieuses, diabète, …). Dans ce domaine, la phytothérapie est incontestablement la médecine la plus adaptée pour attaquer le mal  son début.

Bien choisies et bien utilisées, les plantes guérissent efficacement et souvent et souvent rapidement, de nombreux problèmes tels que le stress, les insomnies, les douleurs articulaires, les digestions difficiles, les infections respiratoires, …

De plus, la multiplicité des plantes, leurs nombreux domaines d’indication et la réactivité particulière de chacun permet une adaptation aux problèmes spécifiques de la personne traitée.

Le meilleur de la nature

L’efficacité d’un traitement de phytothérapie repose avant tout sur le choix des plantes qui le composent. Aussi, la qualité des plantes ou des produits dérivés est quant à elle essentielle.

Cette qualité s’obtient par une sélection rigoureuse de l’espèce, de la partie active de la plante (racine, sommité fleurie, tige, feuille, fruit) en veillant aux bonnes conditions de culture (exposition au soleil, sol, climat) et de période adéquate pour la cueillette. Ensuite, les plantes doivent être contrôlées par de nombreuses analyses garantissant leur innocuité (recherche de bactéries et vérification de l’absence d’éventuels pesticides) mais aussi leur teneur en principes actifs.

Les plantes vendues en pharmacie sont devenues de véritables médicaments !

Le secret des plantes : La synergie

Le médicament chimique est composé généralement d’un seul constituant actif (une seule catégorie de molécules). Par exemple, prendre de l’aspirine, c’est absorber des molécules d’acide acétylsalicylique et rien d’autre.

Dans la plante (prenons le cas de l’écorce de Saule qui est justement à l’origine de l’aspirine), il y a un grand nombre de composés différents qui auront chacun un rôle à jouer. Certains auront une action antidouleur  ou anti-inflammatoire, d’autres vont agir pour favoriser la transport des constituants actifs jusqu’au site d’action, d’autres encore protégeront des effet secondaires éventuels.

En réalité la plante porte en elle toute la complexité du vivant : c’est cet ensemble (toutes les substances naturelles contenues dans la plante) qu’on appelle le Totum. Au lieu de l’action unique et incisive d’un seul composé, on a dans le Totum, un ensemble de constituants actifs qui agissent en harmonie.

Ce mode d’action spécifique qui fait intervenir plusieurs substances simultanément s’appelle synergie. Ce terme signifie que tous ensemble, ces constituants seront plus efficaces que s’ils étaient pris séparément. Ce phénomène qui peut d’ailleurs être vérifié par l’expérimentation scientifique est maintenant un fait reconnu par tous les spécialistes des plantes.

Le Totum : la poudre totale obtenue par cryobroyage

Le cryobroyage est une technique qui respecte l’intégralité et l’intégrité des principes actifs.

cryobroy1

 

La meilleure façon (la plus simple mais aussi la plus sûre d’obtenir le” Totum” de la plante) est de la réduire en poudre. La poudre totale est obtenue par un procédé moderne et performant, le cryobroyage sous atmosphère inerte. Cette technique consiste à pulvériser la partie active de la plante sèche en la broyant à froid, sous azote liquide (l’azote gazeux est naturellement présent dans l’atmosphère et n’entraîne aucune pollution ni effet de serre). On recueille ainsi une poudre parfaitement fine et homogène, qui permet d’obtenir une activité optimale et régulière : la poudre totale.

Pourquoi utiliser le froid ?

Tout simplement parce qu’il est indispensable de protéger les substances fragiles (vitamines, enzymes, substances volatiles et principes actifs) qui sont détériorés par la chaleur produite lors d’un broyage classique.

De plus, l’azote protège la plante du contact de l’air, empêchant ainsi les réactions d’oxydation dues à l’oxygène.

Avec ce procédé, les composants de la plante se retrouvent intacts dans la poudre totale : tous les actif de la plante sont bio-disponibles.

Les principes actifs, mais aussi tous les autres constituants de la plante, pourront agir en synergie pour assurer la meilleure efficacité.

La présentation la plus récente et la plus pratique est la forme gélule qui contient une poudre micronisée supérieurement assimilable.

Poudre totale et extrait

extracts

Une poudre peut en cacher une autre ! Rien ne distingue a priori une gélule contenant de la poudre totale d’une autre contenant un extrait sec. Il s’agit pourtant de produits bien différents. De très nombreux médicaments  de phytothérapie sont à base d’extraits : si certains sont de bonnes qualités, ce n’est pas forcément toujours le cas.

En effet, cette qualité est très variable : elle dépend du procédé d’extraction utilisé (où intervient un très grand nombre de paramètres : durée, température, solvant, techniques employées) et de la mise en forme galénique. Après toutes ces manipulations, la concentration des actifs put finalement se révéler moins élevée dans un extrait que dans la poudre de plante elle-même.

La poudre totale ne subit quant à elle aucun traitement chimique et est très certainement la forme la plus proche de la plante à l’état naturel.

L’enveloppe végétale

 

gelules

En dehors du contenu, l’enveloppe de la gélule a également une grande importance : les chercheurs ont mis au point une enveloppe végétale dérivée de la cellulose, substance naturelle présente dans toutes les plantes, en écartant totalement la gélatine, produit d’origine animale.

Véritable révolution dans le domaine de la santé, la gélule d’origine végétale offre au patient toute la qualité, la sécurité et l’innocuité qu’il est en droit d’attendre d’un médicament moderne.

C’est le retour de la pureté de la nature !

Avec cette gélule d’origine végétale, la phytothérapie présente l’avantage de proposer des traitements de fond dont l’action est douce et durable. Les médecines alternatives ou naturelles (homéopathie, aromathérapie, herboristerie ou encore phytothérapien’agressent pas votre organisme mais stimulent ses réactions de défense immunitaire et l’aide à lutter contre le mal plutôt que de lui imposer des substances agressives qui vont agir à sa place.

La phytothérapie, médecine du passé le plus ancien, est sans aucun doute une médecine d’avenir.Elle continue de s’enrichir avec de nouvelles espèces pour lesquelles les chercheurs du monde entier découvrent de nouvelles vertus. Apprendre à puiser dans la vaste gamme de plantes proposées deviendra la manière la plus naturelle de prendre ne charge votre propre santé ainsi que celle de vos enfants.

La phytothérapie moderne vous propose des médicaments de santé à la fois pour la prévention et pour le traitement de vos maux quotidiens.

Pour en savoir encore plus, suivez notre Index de Phytothérapie !
Publicité - Les espaces publicitaires permettent de financer le site
Publicité - Les espaces publicitaires permettent de financer le site
ABCD Santé vous a préparé des cookies ! Ils ne se mangent pas mais améliorent votre navigation ! En poursuivant votre visite, vous acceptez leur utilisation.