Aux Bons Conseils De la Santé
PLUS on en sait, MIEUX on se porte !
Menu
mars-large

Vive le mois du bébé !

En attendant bébé : les soins anti-vergetures

Nombreux sont les événements dans la vie d’une femme qui mettent son corps à dure épreuve. La puberté, les régimes à répétition et la grossesse sont autant de périodes sensibles pour l’épiderme. Cette sensibilité peut se manifester par l’apparition de petites stries pourpres, puis blanches, communément appelées “vergetures”.

Les vergetures sont une lésion de la peau qui résulte de la rupture des fibres élastiques de l’épiderme sous l’effet d’un étirement trop important de la peau ou d’une modification hormonale. Elles apparaissent principalement sur le ventre, les seins, les hanches, les cuisses et les fesses. Souvent multiples, les vergetures se groupent en faisceaux de lignes parallèles, adoptant une disposition fréquemment symétrique. Au départ, elles sont légèrement en relief et de couleur rouge, voire violacée. Par la suite, elles prennent un aspect atrophique.

Peut-on prévenir les vergetures ?

Malheureusement non. Certaines personnes y sont prédisposées.

Si les crèmes cosmétiques dites préventives n’ont jamais prouvé leur efficacité, on peut quand même prévenir leur apparition en nourrissant constamment la peau à l’aide de massages et d’applications de crèmes. Hydratée et relaxée la peau s’assouplit et se détend. Moins étirée, elle risque moins de se “fissurer”.

Les solutions pour les atténuer :

Une fois installées, ces marques peuvent être estompées.
• Les traitements médicamenteux à la vitamine A acide utilisés pour les soins de l’acné sont efficaces.
• La microdermabrasion aux cristaux d’alumine est une technique qui les atténue visiblement et peut les faire totalement disparaître dans certains cas.
• Le tatouage pratiqué par un dermatologue les colore durablement.
• Les autobronzants parfaitement inoffensifs les camouflent bien.
Dans tous les cas, consultez votre dermatologue. Il pourra vous aider à venir à bout de ces vergetures.

Le bain et la toilette du bébé

Ça y est ! Bébé est né ! Au comble du bonheur, vous rentrez chez vous avec votre bout d’chou. Si le bain est un pur moment d’échange et de douceur avec votre bébé, il n’en est pas moins un moment angoissant les premiers jours. Voici quelques conseils pour vous faciliter la tâche.

Le bain doit être pris le matin ou le soir, mais évitez le moment juste après le repas, pour ne pas gêner la digestion. Sachez également que le bain de bébé le fatigue et l’apaise, favorisant ainsi son sommeil. Veillez à ce que l’eau du bain de bébé soit à 37°C et que la température ambiante soit de 22 à 24°C car la peau de bébé est très fragile.

La toilette de bébé :

Vous êtes maintenant prête pour la toilette du bébé. Avant de tremper les fesses de bébé dans l’eau, tenez-le d’une main sûre et calez sa tête et sa nuque sur votre avant bras. La toilette de bébé peut enfin commencer. Gardez toujours une main sous la nuque de votre enfant et de l’autre main, lavez et rincez délicatement son corps. La peau de bébé est souvent très fragile, n’utilisez donc que des savons à PH neutre. Pour son shampoing, quelques gouttes suffisent et ensuite, laissez le profiter quelques instants de l’eau.

Lorsque vous le sortez de l’eau : séchez-le rapidement pour ne pas qu’il attrape froid. De plus, faites attention à bien hydrater la peau de bébé pour lui éviter une peau sèche. Dernier conseil : le bain de bébé ne doit pas dépasser 10 minutes les premières semaines.

Soin des yeux de bébé :

Utilisez une compresse imbibée de sérum physiologique et passez la délicatement sur l’un des yeux. Utilisez bien une compresse par oeil en allant toujours de l’extérieur vers l’intérieur de l’oeil, soit de la partie la moins sale à la partie la plus sale, pour éviter d’étaler les éventuelles saletés.
Par ailleurs, parfois certains bébés ont les cils collés le matin au réveil. Dans ce cas, n’hésitez pas à mettre quelques gouttes de sérum physiologique directement dans l’oeil, pour tenter de faire s’écouler la moindre sécrétion qui pourrait rester dans un coin de l’oeil.

Soin du nez de bébé :

Introduisez sur le bord de la narine un petit bout de coton enroulé et imbibé de sérum physiologique pour nettoyer la paroi. Utilisez un bout de coton pour chaque narine et tournez le coton afin de bien aggriper toutes les petites saletés.
En cas de nez légèrement bouché, n’hésitez pas à basculer votre enfant sur le côté et à faire couler une dosette de sérum physiologique directement dans une narine afin qu’il ressorte par l’autre en nettoyant tout sur son passage. Certaines mamans ont aussi recours à un mouche-bébé manuel ou électrique. Mais si le problème persiste ou s’aggrave, n’hésitez pas à l’emmener chez votre pédiatre.

Soin des oreilles de bébé :

Prenez un bout de coton enroulé sec et enfoncez-le légèrement dans l’orifice de l’oreille. Utilisez un bout de coton par oreille et renouvelez cette opération une a deux fois par semaine. Et n’utilisez en aucun cas des cotons-tiges pour adultes qui peuvent pousser le sérum dans l’oreille et ainsi former des bouchons.

 

Changer votre bébé : un geste pas si anodin pour sa peau !

On a beau le savoir, on ne réalise pas toujours à quel point la peau de bébé est fine et fragile. Les agressions répétées et les frottements dus au change peuvent sérieusement irriter ses fesses et entraîner des pleurs et une gêne bien inutile.

La peau de bébé est non seulement très fine mais son film protecteur n’assure pas encore totalement ses fonctions. C’est pourquoi elle se dessèche très facilement. Ajouter à cela l’agression quotidienne due aux frottements des couches, et il n’en faut pas plus pour que les fesses de bébé virent au rouge. Si les couches ont fait de gros progrès, en évitant d’une part les débordements intempestifs et en gardant d’autre part les fesses de bébé au sec, il ne faut pas s’y tromper, ces merveilles ultra pratiques restent un milieu humide et non aéré.

Pas de mystère pour éviter les réactions allergiques, rougeurs et même érythème fessier, mieux vaut utiliser des produits de soin parfaitement adaptés.

Comment changer bébé ?

Durant la première année de sa vie, vous allez changer votre enfant des milliers de fois… Alors mieux vaut maîtriser quelques bases. Pour garder bébé au sec, découvrez l’art du change en huit étapes. Pour que votre chérubin se sente toujours bien.

Certains préfèrent changer leur enfant avant la tétée, d’autre après. Si vous le changer avant, il risque de remplir sa couche pendant le repas, si vous le changer après, vous risquez de le réveiller alors qu’il s’était assoupi, repu…. Alors à vous de choisir ! Quoi qu’il en soit vous devez le changer à chaque repas et ne jamais le laisser avec des fesses sales.

Ne déshabillez pas entièrement bébé à chaque change. Il vous suffit de découvrir la partie inférieure du corps et de remonter légèrement la brassière. Les grenouillères et pyjamas fermés dans le dos avec une fermeture à pont sont très pratiques pour le change.

  1. Allongez bébé sur une serviette de toilette propre.
  2. Ouvrez la couche. Avec le pan avant de la couche, essuyez les fesses et repliez la couche sur elle-même en la plaçant sous les fesses ;
  3. Nettoyez les fesses avec un gant de toilette propre ou un coton imbibé d’eau et de savon. Vous pouvez aussi utiliser un lait de toilette ou encore des lingettes, très pratiques lorsqu’on a la bougeotte et qu’on doit changer bébé n’importe où. La toilette des fesses doit s’effectuer de haut en bas, du plus propre vers le plus sale ;
  4. Retirez la couche sale et placez le change propre ;
  5. Séchez délicatement les fesses avec une serviette en faisant très attention aux replis de la peau. Vous pouvez terminer le change par l’application d’une crème qui protégera le siège du contact irritant des urines et des selles par une et permettra de prévenir les rougeurs. L’application de talc est inutile, il risque de macérer dans les plis de Bébé et provoquer des irritations ;
  6. Centrez la couche de telle sorte que les attaches soient bien à la hauteur du nombril. Si bébé est un garçon, placez le zizi vers le bas pour qu’il ne se mouille pas le ventre !
  7. En cas d’érythème fessier, appliquez généreusement de l’éosine sur les fesses et exposez-les ensuite à l’air le plus longtemps possible. Vous limiterez les accidents en disposant une couche en coton et une alèse sous bébé ! Appliquez ensuite généreusement une crème pour érythème.
  8. Ne vous éloignez JAMAIS de la table à langer. Une chute est si vite arrivée !

Comment moucher efficacement bébé ?

Le matériel nécessaire pour moucher bébé

  • du coton ;
  • du sérum physiologique en dosettes à usage unique ou des sprays d’eau de mer ;
  • éventuellement un mouche-bébé (pas indispensable).

Quand moucher bébé ? Deux cas à distinguer

  • nettoyer les narines, c’est-à dire dégager le mucus sec inesthétique (les “crottes de nez”) ;
  • nettoyer les fosses nasales en cas de rhume.

1- Moucher bébé : comment s’y prendre pour nettoyer les narines de bébé

Prenez un petit morceau de coton et tortillez-le pour en faire une mèche. Humidifiez-le avec du sérum physiologique. Placez cette mèche dans une narine et tournez-la, très délicatement. Puis recommencez avec un autre morceau de coton pour l’autre narine.

Autre solution : utilisez un mouche-bébé. Cet appareil, sous la forme d’une poire ou d’un petit tuyau, vendu en grande surface et en pharmacie, permet d’aspirer ce qui se trouve dans les narines de bébé. Le mouche-bébé n’est pas toujours recommandé par les pédiatres.

Attention : bébé n’aime généralement pas qu’on lui fouille le nez. Il risque de pleurer et se débattre. Il vous faudra bien lui tenir la tête, pour pouvoir le moucher efficacement, et ainsi faire en sorte que ce moment ne dure pas trop longtemps.

2- Moucher bébé : comment s’y prendre pour nettoyer les fosses nasales de bébé

En cas de rhume avéré de bébé, il s’agit d’être plus efficace lorsqu’on le mouche. Car le nez communique avec la gorge et les oreilles… et en cas de nez mal nettoyé, un rhume peut évoluer en otite ou même bronchiolite.

Tournez la tête de bébé de manière à ce qu’il ait la joue contre la table à langer. Tenez-lui fermement la tête.
Injectez dans la narine qui se trouve au dessus du sérum physiologique en dosette : bébé est obligé de souffler pour se débarrasser du liquide… et du mucus.
Essuyez-lui le nez et recommencez avec l’autre narine, après lui avoir tourné la tête de l’autre côté.

Bébé a horreur de cette manipulation qui se transforme généralement en épreuve de force. Soyez prévenue et convaincue que vous faites cela pour son bien !

Moucher bébé, côté hygiène…

  • lavez-vous les mains avant de moucher bébé.
  • les embouts des sprays d’eau de mer doivent être nettoyés après chaque usage à l’eau et au savon, et impérativement si vous nettoyez le nez de plusieurs enfants.
  • les flacons unidose de sérum physiologique ne se conservent pas plus de 24 h une fois ouverts.

Les premières dents : questions – réponses

À quel âge pousse la première dent de lait ?

La première dent de lait fait son éruption sur l’arcade dentaire à l’âge de six mois. Il s’agit le plus souvent de l’incisive centrale inférieure gauche.

Quels sont les signes de la poussée dentaire ?

Elle est accompagnée de petites douleurs au point d’éruption, et parfois de rougeurs au niveau des joues.

À quel âge tombe la première dent de lait ?

Il s’agit de l’incisive centrale inférieure, elle tombe vers 6-7 ans. Elle est alors remplacée par son homologue définitif. En général, les dents temporaires tombent selon leur ordre d’apparition.

Quand commencer les premiers gestes d’hygiène bucco-dentaire ?

Dès l’apparition des premières dents temporaires.

Que faire en cas de retard d’éruption des dents temporaires ?

Il est indispensable d’amener en consultation votre enfant chez le dentiste en cas de retard d’éruption des dents temporaires. On ne parle de retard que si la dent n’est toujours pas apparue 4 mois après l’âge normal et 1 an pour la 1ère dent.

Faut-il s’inquiéter devant des dents temporaires écartées ?

Non, au contraire, les dents temporaires écartées préfigurent un bon alignement des dents définitives.

Faut-il s’inquiéter devant des dents temporaires de travers ?

Oui, car elles préfigurent un encombrement pour la denture définitive.

Mon enfant à une dent toute noire. De quoi s’agit-il ?

La pulpe de la dent a été détruite, cette mortification de la pulpe peut entraîner des complications. Il convient d’amener très rapidement votre enfant consulter un chirurgien-dentiste.

Que faire devant un traumatisme dentaire ?

Il vous faut amener votre enfant en urgence consulter un chirurgien-dentiste. Si la dent a été expulsée, il vous faut la conserver dans un peu de lait, ou à défaut dans un linge humide. Ne cherchez pas à la nettoyer, ou à la replacer seul. La rapidité à laquelle la dent sera réimplantée dans son alvéole, conditionnera les chances de réussites.

Qu’est-ce que la dent de 6 ans ?

C’est la première molaire permanente à apparaître. Elle pousse derrière la 2ème molaire temporaire. Son éruption passe souvent inaperçue car elle est souvent confondue avec une dent temporaire. Du fait de sa localisation, elle est le siège de caries fréquentes et doit faire l’objet d’une attention particulière lors du brossage.

Instant beauté pour les mamans : le démaquillage

Le démaquillage est le premier geste beauté à effectuer avant tout autre soin. Il conditionne l’éclat de votre peau et l’efficacité des produits appliqués ensuite.

Un plaisir à retrouver deux fois par jour :

Le soir, le nettoyage de la peau permet de retirer le maquillage, la pollution et toutes les impuretés qui se sont fixées sur votre visage, même si vous ne vous maquillez pas.
Le matin, il élimine les sécrétions de la nuit, le sébum et la transpiration.

Bien connaître son type de peau

Peau normale : elle est douce, uniforme et sans imperfection apparente. Elle peut parfois être grasse dans la zone T (front, nez et menton).
Peau mixte : elle est grasse dans la zone T (front, nez, menton) et normale sur les joues. Les pores sont alors dilatés sur le nez et de petits boutons apparaissent sur le front et le menton.
Peau grasse : elle se remarque par un excès de sébum sur toute la surface du visage, la peau luit autant sur les joues que sur le front. Les pores sont souvent dilatés et de nombreux points noirs sont présents.
Peau sensible : elle est généralement claire et fine. Elle est vulnérable aux agressions climatiques comme le soleil, le vent et le froid.
Peau sèche : elle présente un manque de sébum, dû à une sous-production de ses glandes sébacées. N’ayant pas assez d’huiles naturelles pour se protéger, elle aura tendance à réagir plus fortement aux agressions climatiques, et ridera plus tôt que les autres types de peau.

Un démaquillant pour chaque peau

Peau normale : choisissez des produits nettoyants très doux, sans savon. Essayez les eaux démaquillantes : pratiques, elles ne se rincent pas et sont efficaces aussi pour démaquiller les yeux.
Peau sèche : il faut bannir les produits irritants. De nombreux pains dermatologiques ou savons surgras sont réservés aux peaux sèches. Avec ces produits, le rinçage et le séchage doivent être soigneux. Si vous choisissez un lait, n’oubliez pas d’utiliser une lotion, pour éliminer les particules grasses du lait.
Peau mixte et grasse : un seul mot, limiter l’irritation ! Le combiné lait/lotion est à éviter, et il faut définitivement opter pour un nettoyage à l’eau, à l’aide d’un produit moussant. Peau sensible et intolérante : Sans savon et avec un pH physiologique, le pain dermatologique assure une hygiène quotidienne aux peaux réactives et irritées. Sans rinçage, les eaux démaquillantes nettoient en douceur les épidermes très délicats tout en respectant l’équilibre physiologique de la peau.

La méthode de démaquillage

Commencez toujours par démaquiller vos yeux

Utilisez un coton pour chaque oeil, imbibez-le de démaquillant et faites-le glisser sur la paupière, sans frotter. Recommencez le geste, si nécessaire en changeant de coton, jusqu’à ce que l’oeil soit propre.

Démaquillez ensuite le visage et le cou

Lait + lotion

Chauffez le lait dans vos mains en les frottant doucement l’une contre l’autre, puis posez-les à plat sur le visage, sans appuyer. Retirez l’excédent de lait à l’aide d’un coton. Faites suivre d’une application de lotion tonique.

Nettoyant à l’eau

Faites mousser un peu de produit dans les mains et passez doucement sur le visage et le cou en évitant les yeux. Rincez abondamment, de préférence à l’eau fraîche.

Les eaux démaquillantes :

Pratiques, elles ne se rincent pas. Versez l’eau démaquillante sur un coton et nettoyez le visage, le cou ainsi que les yeux et les lèvres. Renouvelez les gestes jusqu’à l’obtention d’une peau nette.

 

Publicité - Les espaces publicitaires permettent de financer le site
Publicité - Les espaces publicitaires permettent de financer le site
ABCD Santé vous a préparé des cookies ! Ils ne se mangent pas mais améliorent votre navigation ! En poursuivant votre visite, vous acceptez leur utilisation.